Bien préparer son séjour pour voyager sereinement !

Dordogne, La Nouvelle Aquitaine

Envie de châteaux en Dordogne

La Dordogne est surnommée le « département au 1001 châteaux ». Si ce chiffre reste plus proche de la légende que de la réalité, la Dordogne reste néanmoins le département français possédant le plus de monuments historiques classés.

Avec de commencer la visite de quelques emblématiques monuments historiques de la Dordogne, il faut d’abord savoir que ce département correspond à l’ancienne province du Périgord. Ainsi, le département de la Dordogne est divisé en 4 Périgord, selon les critères de couleurs suivantes : noir, vert, blanc et pourpre. Envie de Vacances vous fait donc visiter chacun de ces Périgord, ceux-ci possédant des châteaux aux styles différents et chacun avec leur propre charme.

Source : https://www.lesvadrouilleurs.net/

Le Périgord Noir

C’est le Périgord le plus touristique des 4 et celui qui possède les châteaux les plus connus. Ce pays du Périgord noir est donc situé au sud-est de la Dordogne. Il est particulièrement réputé pour ses châteaux du Moyen-Âge tels que Beynac et Castelnaud qui se font face de part et d’autre de la rivière Dordogne.

Le Périgord noir doit son nom à la forte concentration de chêne vert sombre et sa capitale est Sarlat.

Vue du château de Beynac, surplombant la Dordogne

Le château de Beynac est perché sur un promontoire rocheux au-dessus de la Dordogne et du village de Beynac-et-Cazenac. Son donjon haut de 152 mètres offre une vue panoramique sur la vallée des 5 châteaux (Castelnaud, Milandes, Marqueyssac… ). Émerveillement garanti avec cette forteresse médiévale qui a servi de lieu de tournage pour de nombreux films comme « Les visiteurs 2 » en 1997, « Jeanne d’Arc » de Luc Besson en 1998 ou récemment « The Last Duel » de Ridley Scott en 2020.

L’ancestral rival du château de Beynac, qui lui fait face depuis près de 10 siècles, est le château de Castelnaud . La forteresse médiévale de Castelnaud abrite aujourd’hui un musée sur l’art de la guerre au Moyen-Âge et il est possible d’assister à des démonstrations de tire au trébuchet.

Les deux châteaux médiévaux de Beynac et Castelnaud se sont opposés lors de la guerre de Cent Ans (XIVe – XVe siècle), l’un étant possession française tandis que le second était aux mains des anglais.

La commune de Castelnaud-la-Chapelle possède également un autre bijou avec le château des Milandes, réputée pour avoir appartenu à la chanteuse et meneuse de revue américaine, Joséphine Baker (1906 – 1975). Personnalité charismatique, Joséphine Baker a été résistante française et elle a adopté 12 enfants de 12 nationalités différentes.

Pays d’enchantement pour les amateurs de monuments historiques, le Périgord noir regorge donc de multiples châteaux dont nous pouvons aussi mentionner :

Entre Beynac et la Roque-Gageac, le château de Marqueyssac est, avec ses jardins suspendus, un véritable lieu romantique et pittoresque. Ses jardins aux buis centenaires offrent aux visiteurs 6 kilomètres de promenades ombragés.

Entre Sarlat et les Eyzies, le château de Puymartin est connu par sa légende de la Dame Blanche. Fantôme de Thérèse de Saint-Clar, emprisonnée et emmurée dans la tour nord du château au XVIe siècle, cette Dame Blanche se serait manifestée à plusieurs personnes. Peut-être la croiserez-vous lors de votre visite ! Ridley Scott, encore lui, a tourné quelques scènes de son premier film Les Duellistes (1977) dans le château de Puymartin.

Au bord de la Vezère, le château de Losse, entourée de douves, est un château de plaisance de style Renaissance. Cette jolie demeure est à observer lors d’une ballade en canoé. Il se trouve à quelques kilomètres de la grotte de Lascaux II.

Forteresse des XIIe et XIVe siècle, le château de Commarque est remarquable avec son dédale de ruines majestueuses et romantiques qui aurait pu inspirer Victor Hugo.

Pour un séjour dans le Périgord noir, si vous en avez les moyens et que vous êtes un groupe d’une dizaine de personne, il est possible de réserver le château de la Malartrie pour 5 000€ la semaine. Celui-ci surplombe le magnifique village de la Roque-Gageac et une boucle de la Dordogne.

Le Périgord vert

Le Périgord vert, qui se trouve au nord du département de la Dordogne est une zone à la végétation abondante. A l’image du Périgord noir, vous trouverez quelques monuments qui valent le détour tels que le château de Jumilhac ou celui de Puyguilhem ou encore

A ne pas manquer, nous avons aussi le château Puyguilhem, parfaitement conservé, avec sa cheminée monumentale qui représente les 12 travaux d’Hercule.

Au nord-est du Périgord vert, le château de Jumilhac qu’il est possible de visiter à la nuit tombée. Une envie de vous marier dans un lieu rempli d’histoire, le château de Jumilhac fait également salles de réception pour vos évènements (mariages, concerts, pièces de théâtres).

Château de Jumilhac, dans le Périgord vert, à la tombée de la nuit

Surplombant la vallée de la Dronne, le château de Bourdeilles est un mélange de deux époques avec son donjon médiéval et son logis Renaissance. Il abrite une importante collection de mobilier.

Autre monument incontournable du Périgord vert, à quelques kilomètres de Bourdeilles, l’abbaye de Brantôme qui aurait été fondée par Charlemagne en 769. Brantôme, surnommé la Venise verte du Périgord, est un site entre pierre et eau parfait pour un tour en kayak et une visite culturel au sein de l’abbaye.

Le Périgord blanc

Avec pour capitale Périgueux, chef-lieu du département de la Dordogne et ville la plus peuplée du Périgord, le Périgord blanc est composé de sols crayeux et de falaises. Parmi les châteaux incontournables du Périgord blanc, on peut noter celui de Hautefort avec ces jardins à la française ou encore le château des Bories.

A la limite entre le Périgord noir et donc le blanc, le Château de Hautefort est incontournable avec ses magnifiques jardins à la française. Ceux-ci s’étendent sur 3 hectares et vous pourrez vous promener à l’ombre de la pergola végétale formant un tunnel de 70 mètres de longs.

A 7km de Périgueux et 15 km de Brantôme, le Château de Château-l’Evêque est un ancien palais épiscopal. Ce monument est à visiter mais il fait également chambres d’hôtes (contact : 06 21 55 23 06 – site internet : https://chateau-de-chateauleveque.com/).

Le Périgord Pourpre

Cette appellation est la plus récente car elle date du début des années 1990. Le Périgord pourpre doit son nom aux vignobles qui jalonnent son territoire.

Faisant partie des plus anciennes baronnies du Périgord avec celles de Beynac, Bourdeilles et Mareuil, le château de Biron se trouve à quelques kilomètres de bergerac. Cet édifice est composé d’un donjon du XIIe siècle, d’une chapelle à double étage (1515), d’appartements Renaissance, d’une salle de justice, d’importantes cuisines voûtées et d’une « Salle des Etats de Guyenne », longue de 20 mètres.

Face à la ville de Bergerac, le château de Monbazillac est surtout connu pour son vignoble. Néanmoins, le monument ne manque pas d’intérêt avec son architecture mélangeant l’aspect massif d’une forteresse médiévale et l’élégance de la Renaissance.  En visitant le château de Monbazillac, vous allierez donc plaisir du palais avec une dégustation de vin et plaisir de la vue avec la visite du château.

Aux portes de Bergerac et de Saint Émilion, le château de Montaigne, comme son nom l’indique, a appartenu au célèbre écrivain, philosophe et humaniste de la Renaissance, Michel de Montaigne. Un visite de ce monument vous plongera dans la vie de l’auteur des « Essais ».

Leave a Reply